Comment lutter contre la faim dans le monde ?

La faim ne connaît pas de frontières, elle touche des femmes, des hommes, des enfants dans tous les coins du globe. Le droit à l'alimentation est un droit humain fondamental reconnu en 1948 dans la Déclaration universelle des droits de l'homme. Pourtant, la faim dans le monde continue inlassablement de progresser. Lutter contre la faim et garantir la sécurité alimentaire dans le monde est une urgence absolue et une priorité internationale. Éradiquer la faim est l'un des défis majeurs auquel le monde est confronté. Il s'agit du deuxième objectif des Objectifs de développement durable (ODD) visant à atteindre "zéro faim" d'ici 2030. Nous en sommes encore loin... 

faim dans le monde

La faim dans le monde en quelques chiffres

1 personne meurt de faim toutes les 4 secondes dans le monde. Un triste constat révélé par plus de 230 ONG visant à interpeler les dirigeants internationaux sur l'urgence de la situation.

Encore aujourd'hui, pas moins de 828 millions de personnes souffrent encore de la faim, soit 1 personne sur 10 estime l'ONU. En 2021, près de 2,3 milliards d'individus à travers le monde étaient en situation d'insécurité alimentaire modérée ou sévère. La même année, 924 millions de personnes se trouvaient en situation d'insécurité alimentaire grave. La faim n'épargne personne.

Parmi ses victimes, les enfants sont en première ligne. Vulnérables, ils sont parmi les plus touchés par la famine. Selon la FAO, 45 millions d'enfants de moins de 5 ans souffrent d'émaciation, la forme la plus visible et la plus mortelle de malnutrition. En effet, elle peut augmenter par 12 le risque de décès.

D'après l'ONU, en 2021, les femmes représentaient 60 % des personnes sous-alimentées dans le monde. En effet, les femmes sont particulièrement exposées à la faim, plus que les hommes. Souvent contraintes de rester à leur domicile pour effectuer les tâches domestiques, elles n'ont donc pas toujours accès à des sources de revenus et d'alimentation. Dans certains pays, certaines cultures, parce que ce sont des femmes, elles font même face à des privations de nourriture.

Quelles sont les solutions pour lutter contre la faim dans le monde ?

Pour éradiquer ce fléau qu'est la faim, il est urgent et essentiel de prendre des mesures concrètes et durables. Quelques pistes de réflexion : 

 

Une agriculture durable pour lutter contre la faim dans le monde

 

Transformer le système alimentaire mondial actuel, vers un système plus juste et durable semble aujourd'hui inévitable. Si les catastrophes climatiques engendrent des pertes agricoles et sont l'une des causes de la faim dans le monde, notre modèle agro-industriel alimente aussi la faim. En effet, il produit près d'un tiers des émissions de gaz à effet de serre, dont en majeure partie du protoxyde d'azote et du méthane. Deux puissants gaz à effet de serre ! Le système actuel dégrade et épuise les terres, diminuant ainsi le rendement et les revenus des producteurs. Le système actuel, centré sur la productivité et le profit, provoque également une concurrence ravageuse pour les exploitations familiales. Les petites exploitations doivent faire face aux grandes exploitations industrielles. L'exploitation familiale est la forme d'agriculture la plus répandue dans le monde. Selon la FAO, elles représentent 90% des exploitations mondiales et produisent près de 80% de l'alimentation mondiale. Écrasés par le marché et privés d'une juste rémunération, les exploitants peinent à tirer leur épingle du jeu. Ils se retrouvent plongés dans la pauvreté, et sont donc touchés par la faim.

L'agroécologie est une alternative agricole gagnante pour lutter contre la faim tout en respectant l'environnement. Elle se base sur plusieurs principes comme la diversification des cultures pour éviter l'épuisement des sols, minimiser l'usage d'engrais et de pesticides nuisibles à la qualité de l'eau, ou encore le respect de la biodiversité avec l'agroforestie. L'agroécologie, c'est aussi un système de rémunération plus juste, qui assure des moyens de subsistance aux agriculteurs, garantissant ainsi le droit à l'alimentation pour tous.

 

L'autonomisation des femmes pour lutter contre la faim dans le monde

lutte faim dans le monde

L'autonomisation des femmes peut avoir un impact significatif sur la lutte contre la faim dans le monde. Aussi étonnant que cela puisse paraître, inégalités de genre et insécurité alimentaire sont étroitement liés. En raison de discriminations basées sur leur genre, les femmes représentent la majorité des individus touchés par la faim. En 2021, selon l'ONU, 31,9% des femmes dans le monde étaient en situation d'insécurité alimentaire modérée ou grave, contre 27,6% des hommes. Un écart qui ne cesse de s'accentuer.  Selon les pays, les femmes et les filles ne bénéficient pas toujours des mêmes droits que les hommes. Elles sont les premières à souffrir de la faim. Les femmes sont pourtant indispensables à la sécurité alimentaire. Il est donc primordial de leur donner les mêmes opportunités qu'aux hommes pour lutter contre la faim. Les femmes doivent pouvoir bénéficier d'un accès à l'éducation, pour leur permettre de développer des compétences et de l'indépendance. En effet, grâce à l'éducation, les femmes peuvent obtenir des emplois bien rémunérés, leur donnant ainsi les moyens de subvenir aux besoins alimentaires de leur famille.

 

En plus d'assurer les tâches domestiques du foyer comme la préparation des repas, la gestion de l'alimentation, elles sont aussi productrices d'une grande partie de la nourriture. En effet, à l'échelle mondiale, près d'un tiers des femmes travaillent dans l'agriculture. Elles représentent environ 70% de la main d'œuvre agricole en Afrique. Un travail rarement rémunéré car souvent effectué au sein d'une exploitation familiale. Si elles perçoivent un salaire, elles seront plus susceptibles que les hommes d'avoir un emploi très peu rémunéré. Outre les problèmes de salaires, les femmes ne bénéficient pas d'un accès aux terres égal à celui des hommes. Elles sont rarement propriétaires, elles représentent encore moins de 15%. Il est donc important de s'assurer que les femmes ont accès à la propriété et aux ressources. Lorsqu'elles possèdent leur propre terre, elles sont mieux à même de cultiver des aliments pour leur famille et ainsi de participer à l'économie locale. Selon la  FAO, en offrant aux agricultrices le même accès aux ressources que les hommes, la faim pourrait reculer de 12 à 17%. 

Nos actions pour lutter contre la faim dans le monde

Envoyer son enfant à l'école demande de gros sacrifices que tous les parents ne peuvent se permettre : financer les fournitures scolaires, se priver d'une aide indispensable au foyer... De nombreuses familles renoncent donc à envoyer leur enfant à l'école. Depuis 2009, nous agissons à travers le monde pour LIFE la sécurité alimentaire des enfants et leur accès à l'éducation. Grâce à la mise en place de cantines scolaires au sein des écoles, nous combattons la faim en offrant des repas complets et équilibrés à chaque enfant. Nous permettons non seulement de nourrir les enfants, mais aussi de les ramener sur les bancs de l'école. Au Togo, par exemple, la création d'une cantine scolaire a fait bondir le taux de réussite au Certificat d’Etudes, l'examen de fin de cycle primaire, de 38% à 100% ! 

Nous déployons aussi des programmes de soutien alimentaire dans une vingtaine de pays. Tout au long de l'année, nous réalisons des distributions de colis alimentaires et de repas chauds. De plus, nous accompagnons les populations locales dans la mise en place d'activités génératrices de revenus favorisant ainsi leur autonomisation. 

Prêt à contribuer ?

Je crée une collecte

Contribuez aux projets qui vous tiennent à cœur en créant une cagnotte solidaire en ligne avec LIFE ONG.
Lancer une collecte de fonds pour une association n’a jamais été aussi simple !

Partagez life autour de vous

Partagez autour de vous toutes les cagnottes solidaires pour créer un élan solidaire toujours plus grand !

https://life-ong.org
Fidya & Kaffara : Compenser les jours non-jeûnés en venant en aide aux plus démunis 🌟
Fidya & Kaffara 🌟
Je compense